Archives par mot-clé : #Grasse06

Grasse : tuée et égorgée de vingt coups de couteau par son mari : la question du suivi psychiatrique se pose à nouveau

La Place aux Aires, place du marché le Samedi, qui accueillait encore la semaine dernière la joyeuse procession de la St Honorat menée par Monseigneur André MARCEAU, Evêque de Nice, des restaurants sous la principale avenue de Grasse (Boulevard du Jeu de Ballon) a été hier en fin d’après midi le théâtre d’un meurtre sordide relaté aujourd’hui dans Nice Matin. 

Couteau sang

Un individu de 34 ans, originaire de Tunisie et bien connu des services de Police depuis 2003, notamment pour des faits de vols avec effraction, s’est rendu coupable de l’assassinat de son épouse âgée de 26 ans, dans leur appartement de la place.

Selon les témoignages recueillis par la journaliste, l’individu « serait bipolaire » et « aurait effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique ».

Il aurait par ailleurs arrêté de se soigner « depuis deux ou trois mois ». Un autre témoignage atteste que l’individu en question « ne parlait plus que du Diable ».

La question du suivi psychiatrique et de son manque de sérieux se pose à nouveau, notamment du fait de relâcher un tel individu dans la nature, habitant sur une place marchande et touristique, refusant de se soigner, preuve d’une énième défaillance du système.

Une autre : celle d’un manque de surveillance avec de tels antécédents judiciaires et dans un tel contexte tendu d’actualité de menace fanatique.

Les esprits faibles étant facilement manipulables par la propagande du radicalisme religieux, les faits s’étant déroulés au moment de la préparation d’un mouton pour leur repas selon la mère de l’individu, avec vingt coups de couteau portés à son épouse dont un à la gorge (égorgement), une autre question se pose :

s’agissait-il d’un simple énième coup de démence… ou bien d’un sacrifice PSEUDO rituel et barbare inspiré des assassinats de civils et d’otages, notamment journalistes ?

L’individu a vainement tenté de mettre fin à ses jours et a été hospitalisé à St Roch à Nice.

Une fois de plus, une innocente victime, victime de la folie (folie qui sera à nouveau considérée comme cause d’irresponsabilité avant un nouveau relâchement dans la nature) comme d’un état démissionnaire à tous les étages.

Jean-René LAGET,

Responsable RPFJ 06 – Responsable RPF des 2° et 7° Circonscription des Alpes Maritimes